Une fois n’est pas coutume, je vais vous parler de compostage sans que nos amis les lombrics interviennent.

Aujourd’hui, je vous présente l’association Les Alchimistes toulonnais (présents sur FaceBook), dont l’activité a véritablement commencé ces jours-ci. Je trouve leur projet très intéressant. Leur optique écologique (récupération des déchets alimentaires), leur mobilité douce (utilisation de vélos pour le transport), leur mobilisation citoyenne et leur action pédagogique me plaisent beaucoup !

Je laisse Miguel présenter l’Association :
Nous nous inspirons grandement de l’aventure des « Alchimistes » à Paris, qui sont les précurseurs du compostage électro-mécanique en circuit court. Le nom est évocateur : Nous proposons de transformer nos biodéchets, qui vont « plomber » nos poubelles, en compost, aussi précieux que l’or pour la terre !

Le principe : collecter à vélo les biodéchets des professionnels en centre-ville à l’aide de bio-seaux, trier et broyer les biodéchets, puis les verser avec des copeaux de bois (pour l’apport de matière carbonée) dans une cuve de compostage électro-mécanique. Ensuite le compost passe 4 semaines en maturation à l’air libre.

Aucun ajout d’organismes vivants : Le système monte tout seul en température, ce qui permet d’éliminer les « mauvaises » bactéries (E.coli, salmonelle…) pour faire travailler celles utiles au compostage.

La cuve est munie d’un système de suivi de la température, de ventilation et de brassage lent mais régulier du compost. Cette optimisation du processus de compostage permet de transformer les déchets alimentaires (viande et poissons compris !) en compost normé NFU44-051 utilisable en AB en 6 semaines.

Le but n’est pas de revaloriser tous les déchets du centre-ville : notre cuve a une capacité d’accueil limitée (env. 150kg/jour). Notre association, veut simplement montrer que des alternatives concrètes à l’incinération ou à l’enfouissement existent pour plus de 130000 tonnes de déchets organiques produits sur l’aire toulonnaise. Nous proposons aux professionnels une solution locale et en circuit court, et l’aspect collecte à vélo s’inscrit dans l’idée du développement durable !

À Toulon, l’idée a été initiée par Cédric et Anne-Sophie Davoine, un couple d’entrepreneurs créateurs des « Paniers Davoine », un distributeur de fruits et légumes bio, locaux et de saison aux particuliers et professionnels. Ils sont partis du constat que leur entreprise, certes, faisait fonctionner l’économie locale, mais que les biodéchets qui en étaient issus n’étaient pas toujours revalorisés. La boucle n’était pas bouclée. Un de leurs amis de longue date étant le fondateur des Alchimistes Paris, ils ont décidé d’importer l’idée à Toulon.

Ils ont rapidement été rejoints par Marie-Christine, maître composteur, souvent sollicitée par la collectivité notamment pour des ateliers de sensibilisation sur le compost, et l’installation de composteurs de copropriétés sur le territoire. Par la magie des réseaux sociaux et du bouche-à-oreille, d’autres personnes les ont rejoints, d’horizons et de compétences très variés.

Le projet a été très largement financé par des entreprises PME impliquées dans le territoire, et par des citoyens, via un financement participatif. Nous avons également reçu une aide précieuse pour les travaux par les entreprises Urbavar et Société Provençale de Travaux. Tout récemment la Ville de Toulon a rejoint les financeurs du projet, et nous sommes ravis que les collectivités se décident à nous accompagner, car nous souhaitons travailler à leur côté sur cet enjeu de société.

Aujourd’hui, après de longs mois de travaux dans un local sur le port qui nous a été mis à disposition par la CCI Var et la Prud’hommie des Pêcheurs, nous sommes prêts à commencer !
La cuve a été lancée lundi 27 mai 2019 à 15h45 GMT (!!!) avec succès !
Il nous manque un peu de matériel pour travailler dans de bonnes conditions au local, mais la vingtaine de bénévoles actifs et énergiques s’affaire pour le rassembler.

Nous recevrons notre vélo dans les semaines qui viennent, pour commencer la collecte à titre expérimental cet été, puis en Septembre pour les première collectes officielles.

Ce que je trouve génial dans cette association : c’est un projet fédérateur, qui rassemble des gens intéressés par le compostage bien sûr, mais aussi ceux attirés par un mode de vie zéro déchet ou par l’économie circulaire, le milieu de l’entreprise (relations avec les professionnels), celui du cyclisme (pour la collecte à vélo), celui de la pédagogie, et bien d’autres encore ! Nous avons également de forts liens avec le tissu associatif local, qu’on retrouve sur tous les stands que l’on tient aux différents événements.

Le projet inclut également un axe pédagogique : On prévoit d’accueillir des classes d’élèves pour leur présenter l’installation, et les faire réfléchir sur le compost. L’association compte d’ailleurs de nombreux enseignants: par exemple, Christian, professeur de sciences, qui gère déjà un lombricompost en classe avec ses élèves, prévoit de leur faire étudier les aspects « vivant » et « technologique » de la cuve.

J’ai noté, à ma grande surprise, que nous suscitons beaucoup d’intérêt : Nous sommes très bien accueillis aux événements en lien avec le développement durable, et on nous demande quasi systématiquement si on envisage un jour de collecter les particuliers, ce qui montre qu’il y a une très forte demande dans une ville comme Toulon, qui est tout de même bien en retard sur la question du traitement des biodéchets !

On trouve déjà des Alchimistes un peu partout en France : En plus de Paris, Récemment, d’autres se sont lancés à Toulouse, Lyon, Bordeaux, Marseille, et à l’avenir bien d’autres, on espère !

Les Alchimistes à Toulon (Compostage Urbain)
5 (100%) 1 vote[s]
Les Alchimistes à Toulon (Compostage Urbain)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *